Prise de rendez-vous pour les tests sérologiques
COVID-19

Les tests sérologiques permettent de dire s’il y a eu contact avec le virus .

Ce contact avec le virus se traduit chez le patient par la fabrication d’anticorps anti dans le sang.

Ces anticorps traduisent la réponse immunitaire humorale primaire que l’organisme met en place pour se défendre contre tout agent étranger viral ou bactérien.

Le schéma d’apparition de ces anticorps anti semble être classique :

  1. Une période de latence pour l’identification du virus comme nouvel agent infectieux et la sécrétion des anticorps.

Ce délai est d’environ une semaine après le début de l’apparition des symptômes : Ce sont des IgM (Immunoglobuline M) .

  1. Puis une semaine plus tard apparaissent les IgG (Immunoglobuline G).
  2. Quatre cas de figure sont possibles :

IgM et IgG Négatif : Le patient n’a pas été en contact avec le virus.

IgM Positif et IgG Négatif : Le patient a été infecté récemment.

IgM Positif et IgG Positif : L’infection est moins récente.

IgM Négatif et IgG Positif :  Les IgG vont « normalement » persister dans le sang.  Nous ne connaissons pas encore cette durée qui est en cours d’évaluation.

Quant à la protection de ces anticorps IgG pour le sujet, ceci aussi est en cours d’évaluation mais à ce jour tous les virus de la famille Corona ont induit la fabrication d’IgG protecteurs et immunisants !

En accord avec les recommandations de la HAS (haute autorité de la santé) sur la stratégie d’usage des tests sérologiques :

Les tests sérologiques permettent de :

Déterminer si une personne a produit des anticorps en réponse à une infection par le virus.

Connaitre le statut sérologique des personnes exposées (professionnels de santé par exemple).

Recenser des données épidémiologiques liées au .

Les tests sérologiques ne permettent pas de :

Statuer si la personne est contagieuse ou non.

Déterminer si la personne est protégée contre le virus.

Faire un diagnostic précoce dans la première semaine après les symptômes de l’infection .